Pages

23 décembre 2014

Appliquer un motif


Pour appliquer un motif en tissu de coton sur un fond, l'entoilage est indispensable. Il permet de rigidifier le motif et évite que les tissus ondulent et se rétractent au moment de la couture.
Il peut être en coton tissé ou en fibres amalgamées, vendu au mètre ou en coupon dans une pochette. Je préfère la première solution car bien sûr cela revient moins cher. Il en existe aujourd'hui de différentes épaisseurs (j'utilise la plus épaisse pour renforcer les sacs), en blanc et en noir.
Tissé ou non tissé, une des faces de l'entoilage est apprêtée avec de la colle thermocollante qui fondra sous l'effet de la chaleur. On reconnaît cette face à sa brillance.
Pour avoir un travail parfait, il ne faut pas couper immédiatement l'entoilage à la forme exacte du motif. 
 
 Tracer le motif et découper grossièrement l'entoilage autour.
Thermocoller : régler le fer à repasser sur coton, ne pas utiliser la vapeur.
Faire des pressions régulières sur la toile de "place en place" pendant environ 8 secondes 
(ne pas faire glisser le fer)
Attention : pour appliquer des lettres, il est nécessaire de les tracer à l'envers sur l'entoilage pour les avoir ensuite dans le bon sens !
 
 Couper le motif sur le trait : cette méthode supprime toute effilochure au bord du motif.
Elle est aussi très pratique pour appliquer un motif imprimé sur un tissu.
Lorsque le motif est grand, on peut évider l'entoilage afin de l'économiser.
 C'est ce que je fais pour les poches des sacs casse-croûte.

Régler la machine à coudre sur un point "zig-zag" serré. 
Faire des essais au préalable pour choisir la largeur et la longueur du point.
 Habituellement je règle la longueur du point à 0,75.
Cela correspond au "zig'zag" le plus à gauche sur la photo.
Ma première machine commence à se faire vieille (30 ans), le réglage n'est plus très au point. 
Le "zig-zag" moins serré de la ligne du milieu est plus joli. Mais le "serrage" du point est affaire de goût.
Maintenir le motif sur le tissu du fond par quelques épingles.
Lorsque l'aiguille pique à droite dans le trou du pied-de-biche, elle doit piquer seulement dans le tissu de fond, au ras du motif. Le bord du motif étant rigidifié par l'entoilage, il sert d'appui pour l'aiguille. Lorsque l'aiguille est placée à gauche (ou au centre, en fonction de la machine) du trou du pied-de-biche, elle traverse les deux épaisseurs de tissu.
Il est conseillé de commencer par un motif à lignes droites.
 
 Il faut alors veiller à positionner l'aiguille à l'extérieur dans les coins avant de soulever le pied-de-biche pour tourner le travail, ce qui évitera d'avoir un coin non cousu.
dessin extrait du n°73 (janvier 2006) ANNA
Lorsque le coin est intérieur, procéder ainsi :
 
dessins extraits du n°73 (janvier 2006- p.29) ANNA
 La technique de l'application permet de décorer facilement des sacs.
des vides-poches
 Je l'utilise aussi pour assembler des chutes.
 

8 décembre 2014

Tablier



Lorsque je pratique la couture en groupe, je suis toujours à la recherche de ma paire de ciseau, que je perd au fur et à mesure de mes déplacements. 

Mais c'est FINI 

Merci à Olga qui m'a prêté un de ses livres sur lequel j'ai trouvé ce charmant tablier
 
Mon atelier couture