Pages

1 mars 2014

Beau livre

C'était 'le coup de cœur" de Marie-Claire Idées" n° 100 de janvier-février 2014 :
"Encore un livre de loisirs créatifs ? Que nenni.Sous sa couverture joliment brodée

(et sa grille pour en reproduire les motifs) ce carnet nous dévoile les secrets des boîtes à couture, celles dont nos grands-mères faisaient usage et celles dont nous rêvons aujourd'hui. De fil en aiguille, les deux auteures (Marie le Goaziou et Nathalie Bresson), tout aussi passionnées, retissent, pour notre plus grand plaisir, la grande et les petites histoires des abécédaires au point de croix, du bonhomme en tricotin ou encore du napperon au crochet. Les fiches "Petit cours de Madame Sylvain" nous mettent à l'ouvrage avec ce qu'il faut de bonnes idées et de précieux conseils.
Ma boîte à couture - p. 93

Les chromos, vieilles cartes postales ou clichés en noir et blanc 
Ma boîte à couture - p. 9
 nous invitent à feuilleter ce livre-objet en retrouvant nos émotions d'enfant."

Je l'ai réceptionné chez mon libraire mardi soir et je me suis plongée dedans avec délectation. Je le trouve très élégant et il me "parle" profondément.
Avez-vous repéré l'attache à droite : un fil que l'on enroule autour d'un bouton ?
Dans ce livre, les vieilleries sont à l'honneur (une idée à creuser : pourquoi sommes-nous tant à la recherche du "vintage", du rétro en ce début de XXIème siècle ?).

La rubrique "Mémoire d'armoire" de la page 41 présente ainsi L'ETUI A SERVIETTE :
" Dans les ouvrages du Jardin des modes, le seul "magazine de luxe réellement pratique", un article de mai 1931 affirme : "Toutes les grandes sœurs voudront broder la petite serviette d'enfant et l'enveloppe qui la protège." Dans les armoires de nos grands-mères, on trouve des piles de pochettes de serviettes brodées. Que ce soit un bouquet de fleurs, un bateau ou un numéro de pensionnaire, ces enveloppes de serviettes étaient souvent les premiers ouvrages des petites filles, ceux qu'on faisaient pendant les vacances, à l'heure de la sieste des petits... pour laisser les grandes personnes prendre tranquillement leur café."
Ma boîte à couture - p. 41

ce qui a réveillé un souvenir personnel. Lors de vacances au Trioulou, chez mon oncle Roger et son épouse Henriette, celle-ci m'a fait broder une de ces pochettes. Dans mon souvenir, elle était blanche, mais le motif brodé ne me revient pas. Peut-être qu'elle existe toujours dans une armoire dans la maison de mon enfance.A vérifier... Par contre je me souviens bien des grains de blé que mes trois cousins avaient glissés dans mon lit !

Je m'étais promis de résister et de ne pas y aller car mes tiroirs débordent, mais avoir écrit ces quelques lignes m'incitent à me rendre à la brocante des couturières de Chauffry. Je vais joindre l'utile à l'agréable et m'y rendre en vélo !